Brève biographie de Dagpo Rimpotché

Né en 1932 au Tibet, Dagpo Rimpotché est reconnu très jeune par le XIIIème Dalaï-Lama comme la réincarnation d’un maître bouddhiste éminent.
A l’âge de six ans, il entre au monastère de Bamchö dans la région du Dagpo, où lui sont enseignés la lecture, l’écriture ainsi que les principes fondamentaux du bouddhisme.
Il rejoint Dagpo Shédroup Ling à l’âge de treize ans afin d’y étudier la philosophie bouddhiste. Onze ans plus tard, il se rend à l’université monastique de Drepoung, près de Lhasa, pour y poursuivre ses études au sein de Gomang Dratsang, l’un des quatre collèges de l’université.

Dagpo Rimpotché a été formé dans la plus stricte et plus pure tradition monastique, sous la direction de quelqu’uns des plus grands maîtres tibétains du XXième siècle, notamment les deux tuteurs de Sa Sainteté le Dalaï-Lama – Kyabjé Trijang Rimpotché et Kyabjé Ling Rimpotché – , le XIVième Dalaï-Lama lui-même, ainsi que le maître mongole Guéshé Ngawang Nyima Lags. Auprès d’eux, Rimpotché étudie les Cinq Grands Traités, reçoit de nombreuses initiations tantriques, et en accomplit les retraites. Il étudie également l’astrologie, la grammaire, la poésie et l’histoire.

En 1959, il fuit le Tibet pour l’Inde. Moins d’un an plus tard, il arrive en France à l’invitation de tibétologues pour les assister dans leurs recherches universitaires. Il travaille à la Sorbonne, au sein de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), et enseigne jusqu’en 1993 à l’Institut National des Langues Orientales (I.Na.L.C.O.) la langue et la culture tibétaine, ainsi que les bases du bouddhisme nécessaires à une meilleure compréhension de l’histoire du Tibet. Il est l’auteur ou le co-auteur de plusieurs ouvrages sur la civilisation tibétaine et la philosophie bouddhiste. Maintenant à la retraite, il ne cesse d’approfondir ses recherches, sa pratique et son étude personnelle.

En 1978, Dagpo Rimpotché établit en France un centre d’études bouddhistes. Peu à peu un nombre croissant d’auditeurs de tous horizons sont touchés par son enseignement et l’exemple de sa vie, consacrée au bien d’autrui. L’Institut Ganden Ling s’agrandit. En 1995, il est reconnu congrégation religieuse par l’état français. Dix ans plus tard, un nouveau temple est inauguré à Veneux – Les Sablons. Des week-ends d’étude et des retraites y sont régulièrement organisés sous la direction spirituelle de Rimpotché.

Depuis plus de trente ans, Dagpo Rimpotché partage inlassablement et avec humilité sa connaissance profonde du bouddhisme avec une large audience, en Europe, en Asie, et aux Etats-Unis. Son enseignement se fonde sur la sagesse millénaire que lui ont transmis ses maîtres, et sur son expérience personnelle. Il vise à épanouir le potentiel infini de bonté qui existe en chacun d’entre nous. Résidant en Occident et séjournant régulièrement en Asie, Rimpotché prend un soin particulier à ce que l’enseignement du Bouddha soit traduit fidèlement dans nos langues. Partout où il enseigne, ses auditeurs sont frappés par la clarté de son enseignement, qui propose une vie spirituelle adaptée à nos sociétés et à notre temps.

Dagpo Rimpotché est le fondateur de centres d’études bouddhistes en France, en Hollande, en Malaisie, en Indonésie et en Inde, pays en lequel il se rend chaque année, pour entretenir les liens profonds qui l’unissent à ses maîtres et aux monastères.

En 2005, il parachève un projet de longue date : la reconstruction et l’établissement du monastère de Dagpo Shédroup Ling dans la vallée de Kullu, au Nord-Ouest de l’Inde.